13, novembre, vendredi, soir, il fait beau…

Pas de mots…
Je choisis cet image de Jean Jullien car elle correspond à mon souhait de la paix. Si nous faisons la guerre, nous aurions la guerre comme réponse. Et en plus nous ne connaissons pas la cause, ni la cause de cause. Pourquoi ? Au nom de quoi ?
En négatif – car j’en suis profondément affectée.

Laissez-moi un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués par un *